Partager, , Google Plus, Pinterest,

Manon Carpenter arrête la compétition !

La nouvelle vient juste de tomber !. Manon Carpenter, pilote anglaise de 24 ans, vient d’annoncer qu’elle retirait de la compétition de DH. Une décision murement réfléchie qui fait suite à sa motivation, son moral et sa confiance sur le vélo qui n’étaient plus du tout aux beaux fixes pour arpenter les courses de descente devenues toujours plus exigeantes et plus techniques au fil des années. Manon Carpenter ne sent donc plus à l’aise sur son vélo pour concourir en compétition. Les exigences au haut niveau ne nécessitent plus pour Manon de prendre autant de risques sur son vélo, notamment des grosses chutes. Elle préfère raccrocher avant !. Dans ce milieu où souvent on n’ose pas vraiment exprimé les doutes avec le poids de la performance, du sponsoring et même pour aller plus loin, la peur d’une certaine honte (la fierté du rider, vous savez, celui qui montre ce qu’il sait faire et ses exploits devant ses camarades..), l’Anglaise a eu le courage d’exprimer ses raisons qui ont été sincères et claires et pas tout pas ambiguës. Bravo à elle et on lui souhaite beaucoup de succès et de bonheur dans sa nouvelle vie.

Palmarès :
– 2011 : championne du monde junior à Champery
– 2014: 3 manches de coupe du monde gagnées et titre en coupe du monde
– 2014: championne du monde à Hafjell
– 2016 : nouveau team avec Radon

La décision de me retirer de la course s’est faite rapidement, mais les raisons ont persisté depuis un certain temps. Depuis le début de la saison, j’ai eu du mal à faire face à certaines situations difficiles – des pistes à risque ou des conditions climatiques changeantes – et pendant le week-end des Championnats nationaux anglais, je suis arrivée à la conclusion que je ne voulais plus prendre autant de risques qu’exigent les courses en compétition. Rouler dans ces conditions est quelque chose de fou et il faut avoir un minimum confiance en soi pour se lancer dans ce genre de courses. Au fil du temps, je pensais de plus en plus aux risques et conséquences lors des grosses chutes que j’ai essayé d’évacuer. Cette prise de conscience m’a empêché de profiter des courses comme je le voulais. J’ai eu tout ce qu’il fallait pour me préparer mes courses et mon superbe vélo cette année, des sponsors et le soutien de l’équipe Radon Factory DH.
Tout le monde a fait de son mieux pour m’aider et j’ai voulu terminer ma saison avec Radon, je m’y étais engagée, mais je me suis rendu compte rapidement que courir en Coupe du monde n’est pas quelque chose dans lequel je devrais me forcer si moi-même je n’y était pas. Participer sur le circuit de la Coupe du Monde a été une opportunité incroyable et inattendue pour moi. Après avoir couru en tant que Junior il y a quelques années, je me suis mis à rouler en Elite pendant un an pour voir ce que je pouvais faire avant de reprendre l’université, mais ma première saison a été prometteuse et tout le reste a été mis de côté pour m’investir dans les courses. Je voulais rouler aussi vite que je le pouvais, ou jusqu’à ce que je me blesse, je suis donc contente d’être allée aussi loin et de rester en morceau ! Il y a eu des moments vraiment sympathiques et je sens que j’ai donné tout ce que j’avais, maintenant j’ai hâte de pouvoir profiter du vélo à la maison et de voir ce qui m’attend demain. Je suis très reconnaissante envers toutes les personnes qui m’ont suivi, soutenu et qui ont cru en moi durant toutes ces années jusqu’à l’annonce de ma décision aujourd’hui.

Manon Carpenter
Manon Carpenter
Pilote Radon


La version originale en anglais :

The decision for me to withdraw from racing has come about quickly, but the reasons have been there for a while. Over the races this year I’ve been finding it harder to face up to difficult situations – high consequence sections or changing conditions – and during National Champs weekend I came to the conclusion that I just didn’t want to take the risks involved with racing at 100% anymore. Racing Downhill is gnarly and you have to have the confidence to commit to whatever is put in front of you, whereas I’ve become more aware of the consequences of crashing and, as much as I’ve tried to put this out of my head, it’s stopped me from enjoying racing as I would like to. I’ve had everything I needed to prepare myself as best I could for racing this year with a great bike, sponsors and support from Radon Factory DH Racing. Everyone has put their best efforts into helping me and I wanted to finish the season with Radon Bikes, as I know I made commitments to them, but quickly realised that World Cup racing isn’t something I should force myself into if my head isn’t in it. Racing on the World Cup circuit has been an amazing and unexpected opportunity for me. After racing as a Junior years ago I set out to race in Elite for a year to see what I could do before starting Uni, but my first season showed promise and everything else went on hold. I wanted to race until I got as far as I could, or until I injured myself, so I’m happy to have made it this far relatively in one piece! There have been some huge highlights and I feel like I’ve given as much as I had, now I’m looking forward to having time to enjoy riding at home and to see what else there is for me to do. I’m very grateful to everyone who has followed, supported and believed in me over the years of racing and to those who have been supportive of this decision so far. – Manon Carpenter

Source :Radon Factory DH Team