Partager, , Google Plus, Pinterest,

Rocky Mountain lance son premier modèle électrique VTTAE : l’Altitude Power Play (vidéo)

Après plusieurs bruits de couloir qui circulaient dans les paddocks depuis l’Eurobike 2016, on pressentait que Rocky Mountain allait nous sortir un VTTAE digne de son nom. Et c’est maintenant chose faite. En effet, la marque canadienne vient tout juste de dévoiler officiellement son tout premier VTT à assistance électrique : l’Altitude Power Play.

28 mois de développement

Il a fallu pratiquement 28 mois aux ingénieurs de la marque pour concevoir son VTTAE avec une intégration du moteur jamais vu auparavant. Basé sur un châssis d’Altitude, le vélo d’enduro, Rocky Mountain a décidé de développer soi-même son propre système moteur électrique, contrairement à la majorité des autres marques. L’avantage, c’est qu’ils sont pu passer outre les contraintes imposées par les systèmes moteurs actuels comme Shimano, Bosch ou Yamaha par exemple.

Pour cela, Rocky Mountain s’est fait accompagner par ProCycle, marque appartenant au même groupe et connu pour ses motorisations de vélos de ville. Ensemble, ils ont donc opté pour une solution technique interne dite « maison », d’une puissance de 250W avec une cadence de pédalage comprise entre 65 et 80 rpm. Le moteur de 48v, relié à un pédalier indépendant, est construit sur un boîtier de pédalier de type PF 92 qui directement positionné dans le cadre du vélo et non dans le moteur comme chez les autres concurrents. Une grosse différence !. Il peut être accouplé à deux batteries de 500 à 632Wh selon les versions.

La batterie, dont les cellules interne viennent de Samsung, est directement intégrée au tube diagonal et peut être chargée à 80% en 2h. Cependant, elle n’est pas amovible contrairement aux autres marques. Avec ce choix, la marque annonce 300g de gagner par rapport à une batterie amovible « traditionnelle ». Mais l’inconvénient, c’est si on souhaite la changer ou la faire réparer, il faudra obligatoirement enlever le moteur. Aussi, pour recharger le vélo, il faut donc impérativement disposer d’une prise près du vélo. Des détails qui peuvent devenir très contraignants si des soucis sont rencontrés sur celle-ci.

Trois modes d’assistance seront proposés : le mode « Eco » avec 40% d’énergie, le mode intermédiaire « Trail » avec 60% et le mode « Ludicrous » avec 100% d’assistance. Une commande au guidon mais sans écran permettra de changer les différents modes d’assistance avec une deuxième manette pour agir sur le smartphone et l’appli E-Bike Motion via une carte Bluetooth intégrée.

Un châssis d’Enduro

En proposant le Power Play, Rocky Mountain avait pour objectif de concevoir un vélo électrique aussi efficace qu’un bike « classique ». Pour cela, la marque canadienne est donc parti sur un châssis connu, l’altitude, le vélo d’enduro. Développant 150mm de débattement à l’arrière et 160mm à l’avant, on retrouve donc quasiment la même géométrie et le même carbone avec des bases très courtes : 425mm en taille M. Équipé de roues de 27,5 pouces et de pneus de dernière génération « Wide Trail » en 2.5, l’Altitude Power Play peut voir sa géométrie modifiée via le Ride 9 placé sur la biellette.

C’est pour quand ?

Disponible à partir du 26 juin prochain, la gamme du Rocky Mountain Altitude Powerplay sera composé de trois modèles :
Powerplay 50 : 5999 euros, batterie de 500Wh, 22,3kg.

Powerplay 70 : 6999 euros, batterie de 632Wh, 22,3kg.

Powerplay 90 : 9699 euros, batterie de 632Wh et roues en carbone. 21,6kg.

Source : Rocky Mountain